L'Accent célèbre les 10 ans des Causses et Cévennes au Patrimoine mondial de l'Unesco / PODCAST à écouter ici

La châtaigne des Cévennes reconnue en AOC

Châtaigne des Cévennes

 

C'est le fruit d'une démarche enclenchée il y a 15 ans. Le 21 septembre 2020, la Châtaigne des Cévennes a obtenu l'Appellation d'Origine Contrôlée (AOC). Une belle victoire pour l'Association des Producteurs de Châtaigne des Cévennes qui porte ce dossier en tant qu'Organisme de Défense et de Gestion.

Produit incontournable du patrimoine culinaire de la région, la châtaigne méritait bien cette reconnaissance. Comme l'indique l'Association sur son site Internet, « les Cévennes ont fait la châtaigne et la châtaigne a fait les Cévennes, et ses paysages de faïsses et de forêts sont indissociables de la castanéiculture ».

Le territoire concerné par l'AOC couvre exactement 208 communes et s'étend principalement sur trois départements : le Gard, la Lozère et l'Hérault. Une commune de l'Aveyron et une commune du Tarn viennent compléter ce périmètre.

 

Formes et variétés reconnues

 

L’appellation « Châtaigne des Cévennes » se décline sous trois formes :

  • les châtaignes fraîches ;

  • les châtaignes sèches ;

  • la farine de châtaigne.

 

Si l'on recense plus de 130 variétés de châtaignes en Cévennes, seules 30 variétés locales de l'espèce Castanea sativa ont été retenues dans le cahier des charges. Parmi elles, la célèbre et très répandue Pellegrine, mais aussi la Figarette, la Bouche rouge, la Sardonne, la Barbue, la Dauphine ou encore l'Aguyane.

 

Un signe de qualité

 

Pour l'Association des Producteurs de Châtaigne des Cévennes, la labellisation en AOC protège le produit, en garantit l'origine et la qualité, grâce un cahier des charges précis. Les castanéiculteurs s'engagent à mettre sur le marché des châtaignes d'un calibre de 20 millimètres de diamètre minimum, avec un taux de fruits abîmés ou véreux inférieur à 10%. Aucun traitement chimique n'est toléré sur les produits labellisés « Châtaigne des Cévennes ».

L'obtention de l'Appellation d'Origine Contrôlée, c'est aussi la reconnaissance d'un savoir-faire local et un argument supplémentaire pour inciter de nouveaux producteurs à s'installer.

 

Et maintenant, l'AOP !

 

Si l'AOC est une reconnaissance au niveau national, la Châtaigne des Cévennes vise désormais une labellisation à l'échelle européenne avec l'Appellation d'Origine Protégée (AOP). Le cahier des charges reste le même. Le dossier est ficelé et l'Association des Producteurs de Châtaigne des Cévennes pourrait donc décrocher le « graal » dans les prochains mois si tout va bien. La Châtaigne des Cévennes rejoindrait alors sa voisine, la châtaigne d'Ardèche qui a obtenu son AOP en 2014.

 

De son côté, L'Accent s'est montré sensible à cette démarche de labellisation. Notre marque travaille d'ailleurs avec des castanéiculteurs qui portent ce projet et utilise dans ses formules des châtaignes de variété Pellegrine.

 

Laisser un commentaire

Nom .
.
Message .

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être publiés